• AMAPPE sur Facebook

  • Les conseillers entreprises à l’honneur sur le site de L’ONU Maroc

  • Formation en art culinaire suivie par des réfugiés - programme PISERUMA

L'Amappe et Intermon-Oxfam, pour la "Justice Economique" des femmes dans la filière de la fraise

  • PDF

Avec Intermon Oxfam, l'AMAPPE soutien les femmes travailleuses dans la filière de la fraise

2 600 hectares pour 2 à 3 millions de contrats journaliers annuels: le secteur de la fraise au Maroc est en pleine expansion, dopé par des exportations représentant plus de la moitié de la production, et soutenu par le Plan vert.

Mais cette expansion n’est pas sans conséquence sur le recrutement et le transport de main d’œuvre, rendus toujours plus conflictuels. Cette tension se fait au détriment du maillon le plus fragile de ce secteur : les femmes travaillant dans les exploitations agricoles, qui ne sont pas déclarées et se rendent à leur travail dans des conditions de transport dangereuses.

Dans ce contexte, l’ONG Intermon-Oxfam a élaboré un programme intitulé « Justice Economique » afin d’améliorer les conditions socio-économiques et juridiques de ces femmes dans la région de Larache et Moulay Bousselham, première zone d’exploitation de fraises du pays.

En 2012, l’Amappe a conclu un partenariat avec l’ONG espagnole pour l’amélioration des conditions de travail de ces femmes travailleuses dans la zone de Moulay Bousselham, à travers leur organisation légale en association.

Dans un secteur où employeurs, intermédiaires-transporteurs et travailleuses sont entièrement interdépendants mais travaillent de façon non structurée et conflictuelle, l’amélioration des conditions de travail des femmes ne pourra se faire qu’à condition de créer un espace de dialogue et de négociation regroupant les trois interlocuteurs, et en incitant chacun à formaliser son activité. Réussir à créer un système favorable aux femmes et négocié avec les intermédiaires-transporteurs et les exploitants, voici l’ambition de ce programme.

You are here